Grossesse Mood

Mes conseils pour prendre l’avion enceinte, avec un bébé d’un an et demi et sans stress

29 avril 2016

Enceinte-jusqu-a-quand-je-peux-prendre-l-avion_width620

Dimanche, je prends l’avion avec Mister A… Berlin/Paris…encore…

On se tape un aller-retour tous les mois en ce moment et avec mon ventre qui s’arrondi, ça demande de plus en plus de courage d’organisation. Avec l’expérience, j’ai élaboré un plan d’attaque afin de parer à toutes éventualités et de la manière la plus légère possible.

Mes conseils pour prendre l’avion en toute sérénité (ou presque) malgré un gros ventre et un enfant de moins de 2 ans :

 

travel essentiel

  •   Une poussette compacte qui passe en bagage à main. Moi, j’ai investi dans la Yoyo de BABYZEN mais il en existe d’autres comme la Pockit de GoodBaby par exemple. Ça a tout simplement changé ma vie. En général, on me prenait ma poussette canne à l’entrée de l’avion mais je ne savais jamais où je pouvais la récupérer. Je me retrouvais à porter Mister A et ses 12,6 kg dans mes bras dans les longs couloirs de l’aéroport à la recherche de ma poussette. Maintenant, je l’ai toujours sous la main et je peux la dégainer n’importe quand !
  • Je prends aussi mon ordinateur mais l’idéal serait une tablette pour que ce soit moins lourd à trimballer. J’ai téléchargé 1h de ses dessins animés préférés et dès qu’il s’impatiente, je le colle devant #badmum .
  • Des couches qu’on enfile comme un slip. C’est bête, mais la table à langer de l’avion est plutôt précaire et ces couches permettent d’éviter une séance de catch avec votre enfant ou d’au moins la rendre moins longue. D’ailleurs, j’essaye toujours de changer Mister A dans les toilettes de l’aéroport  juste avant de décoller pour éviter de devoir le faire dans l’avion.
  • Avec les attentats récents, on nous demande plus souvent qu’avant de sortir nos passeports. Ils sont donc toujours dans une poche facile d’accès avec mon portable et les cartes d’embarquement.
  • Avoir plein de conneries à manger. Des fruits, des petits gâteaux, un biberon de lait, de l’eau…Une banane peut occuper Mister A pendant 9 minutes et sur un vol d’1h50, ça compte ! Si le vol tombe au moment d’un repas, j’essaye de lui donner avant d’embarquer parce que le petit pot sur mes genoux, serrés comme des sardines, si on peut faire autrement, on le fait.
  • Comme je l’ai dit au dessus, je le change avant de décoller mais on fait tout de même systématiquement un petit tour aux toilettes pendant le vol pour qu’il puisse se dégourdir les jambes 3 minutes et moi de même. Avec un peu de chance, on restera bloqué au retour derrière le chariot de l’hôtesse qui distribue des rafraichissements aux passagers. Ça lui donne une excuse pour rester debout dans l’allée et embêter tout le monde.
  • Avoir des tétines de secours. La dernière fois, on en avait qu’une et lorsqu’elle a roulé sous le siège du mec endormi de derrière, j’étais pas fière.
  • Tenues de combat pour nous deux. Pas de jean, des matières douces et souples. Y’a pas à dire, l’idéal c’est le vieux bon jogging, un tee shirt en coton et des baskets. Pour les futures mamans très enceintes, une robe ample et un legging de grossesse feront l’affaire.

Finalement, la seule chose que je n’ai pas trouvé, c’est une extension de cuisse. Je ne sais pas si ça existe mais ça serait génial car Mister A a de moins en moins de place sur mes genoux avec mon gros bidon.

Donnez moi vos trucs et astuces pour voyager confortablement et en paix! Tout est bon à prendre !

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :