Famille

Comme une évidence

24 octobre 2016

little A

Au cours de ma dernière grossesse, j’ai beaucoup culpabilisé de faire de Mister A un aussi jeune grand frère.

Comme de nombreuses multipares, je me suis posée plein de questions bizarres…

– Vais-je pouvoir aimer ce deuxième bébé autant que le premier?

– Est ce que j’aurai encore assez de temps à accorder à Mister A?

– Mais est ce que je vais quand même pouvoir cocooner ce bébé autant que je l’ai fait avec Mister A ? Non parce qu’avec un 20 mois dans les pattes, ça ne coule pas de source.

– Comment Mister A va t il s’adapter à ce petit être qui va lui accaparer sa maman?

Puis, les dernières semaines avant d’accoucher, c’était l’angoisse totale. Je me demandais comment j’allais pouvoir m’occuper correctement de ces deux bébés et de moi en même temps. Tout le monde me disait la même chose:

“Ohlalala bon courage hein!”

Finalement, lorsque Little A est arrivé, j’étais tellement bien préparée à l’enterrement temporaire de ma vie sociale, à passer des journées pourries et à ne plus me laver que ça m’a semblé plus facile que prévu. Bon, il y a eu des moments de rush où j’ai eu l’impression que tout était insurmontable et que je n’allais jamais y arriver mais globalement, tout s’est plutôt bien passé.

capture-decran-2016-10-23-a-14-59-16

Je me suis très vite remise physiquement de l’accouchement, mon allaitement s’est tout de suite bien lancé, mes nuits n’étaient pas si horribles (dans la mesure où Mister A m’avait déjà bien détraqué le sommeil) et mon Allemand s’est beaucoup occupé de lui pour me laisser un peu de temps. La naissance de notre deuxième garçon 20 mois après la naissance de notre premier n’a pas été apocalyptique.

Aujourd’hui, Mister A va chez une nounou, j’ai donc plus de temps pour moi et pour Little A. En plus, il s’y éclate vraiment, ça aide à ne pas trop culpabiliser.

img_9543

Il est toujours très bienveillant envers son petit frère qu’il appelle “bébé”. D’ailleurs, il passe son temps à dire “Papa, Maman, bébéééééé”. Il y a évidemment quelques fois où il est un peu jaloux mais il se fâche après nous, pas après Little A. Et puis, faut le comprendre, il a eu toute mon attention pendant presque deux ans, il lui faut quand même un temps d’adaptation. Pourtant, on fait tout pour que l’arrivée de son petit frère ne perturbe pas ses habitudes mais il y a forcément des moments où je ne peux pas me dédoubler.

Deux mois après sa naissance, Little A fait partie intégrante de notre famille. On n’imagine plus la vie sans lui. Toutes mes interrogations se sont envolées. Il est là et c’est une évidence.

img_9125

Et bien entendu, j’aime mon deuxième fiston autant que mon premier. J’ai tellement hâte de les voir se battre jouer ensemble plus tard.

Vous aussi vous vous êtes posées des questions étranges avant la naissance de votre deuxième enfant?

 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply objectif56 24 octobre 2016 at 8 h 38 min

    Les miens ont 18 mois d’écart et je ne me suis pas posée ce type de questions. Comme on travaille, on était plus préoccupés par les questions de mode de garde (à trouver, à organiser, à financer).

    • Reply Marine TBM 24 octobre 2016 at 8 h 39 min

      Comme quoi! Chacun ses préoccupations

  • Reply LeeLoo 24 octobre 2016 at 9 h 42 min

    Je me souviens de tes questions, je me souviens aussi avoir dit que ca se ferait tout seul…
    Je suis ravie en tout cas de voir que tes craintes se sont envolées, et en effet, ce petit va définitivement faire partie de la vie de ton Mister A.
    (ici quand Margot joue avec ces personnages, il y a toujours toujours, le papa, la maman, le bébé et la grande soeur) je ne sais même pas si elle se souvient qu’un jour en fait il n’y avait qu’elle. Pour elle sa normalité c’est d’être 4 !

    • Reply Marine TBM 24 octobre 2016 at 9 h 48 min

      Je m’en souviens aussi tu avais raison mais il faut le vivre pour le croire ahaha

  • Reply Nawel 24 octobre 2016 at 14 h 51 min

    Bonjour. Je suis tombée par hasard sur cette jolie page. Je viens également d’accoucher il y a 2 mois d’une seconde petite fille ;14 mois d’écart entre elles. Et pareil tout comme toi je me suis posée les mêmes questions ! Je me suis vue dans ton texte. Je pensais tellement que ça allait être horrible que finalement je me dis que ce n’est pas si terrible que ça =) et idem, mon aînée adore sa Soeur, elle est pleine de tendresse envers elle mais c’est à moi qu’elle en veut parfois quand elle me tend son livre préféré et que je suis en plein allaitement… donc je dois ruser pour détourner son attention. J’ai également hâte de les voir jouer ensemble. Il faut s’accrocher et patienter. Vive les journées à 1000 à l’heure.

    Bien à toi,

    Une brown Mother …

    • Reply Marine TBM 24 octobre 2016 at 17 h 24 min

      14 mois d’écart !! Beau boulot comme quoi on s’en sort toujours. Il ne faut pas écouter les rabats joie !! We are The best !!!

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :