Motherhood

Indépendance et angoisse de séparation

9 février 2016

maman

Depuis quelques semaines et encore plus ces derniers jours, Mister A fait des crises dès que je m’éloigne un peu trop à son goût.

Je vis 24/24h avec un pot de colle qui ne me lâche pas d’une semelle. Un petit truc qui me suit partout et qui met son grain de sel dans tout ce que j’essaye d’entreprendre.

Les enfants et la peur de l’abandon

La séparation et l’indépendance font partie des grandes étapes de développement de nos bébés. Les premiers mois, les tout petits n’ont pas conscience de leur propre corps. Ils pensent encore être une partie de nous, leurs mamans.

Et en grandissant, ils découvrent petit à petit chaque partie de leur corps et tentent de se les approprier. Vers 8/9 mois, ils réalisent alors qu’ils ne font pas qu’un avec maman et que cette dernière peut s’éloigner. Oui, elle OSE parfois changer de pièce deux minutes!  Cette prise de conscience entraîne beaucoup d’anxiété et de pleurs dès que maman est perdue de vue.

Une ambivalence entre l’envie d’indépendance et la peur de la séparation qui les inquiète beaucoup.

C’est un peu ce que l’on vit en ce moment. Des câlins, des larmes, des sourires, des crises… On ajoute à cela une poussée de deux canines et d’une prémolaire et on obtient un Mister A ronchon, qui n’en fait qu’à sa tête et qui ne dort pas. Et forcément, des parents au bout du rouleau.

grognon copie

Ces derniers temps, notre quotidien c’est un peu ça…

Le matin

Mister A se réveille à 8h30 de bonne humeur en général. Il passe sa matinée à retourner tout ce qui lui passe sous la main et à grignoter des morceaux de pain et de pommes.

D’habitude, il roupille de 10h/10h30 à 12h/12h30. D’habitude, il s’endort dans son lit après une histoire ou une chanson. D’habitude, il ne pleure pas ou très peu.

Mais ces derniers temps, rien de tout ça!!

Ce matin par exemple, je l’ai couché à 10h15 après lui avoir lu un conte. À 11h, j’ai capitulé. J’y suis pourtant retourné plusieurs fois pour le rassurer. Puis, j’ai attendu derrière la porte 10 minutes en me rongeant les ongles et en espérant qu’il arrête de hurler. Sans succès…

J’ai fini par essayer de me coucher avec lui dans mon lit, le truc infaillible d’habitude. Bref, 25 minutes plus tard, je le levais pour lui donner à manger puisqu’à part brailler et se rouler dans tous les sens, ce petit saligaud n’a pas dormi 1 minute.

La journée

Si Mister A n’a pas voulu dormir le matin, je tente alors en début d’après midi mais souvent sans succès. On sort prendre un peu l’air mais comme il est complètement HS, c’est pas toujours très fun. Il dort généralement de 16h à 17h/17h30 mais là aussi c’est approximatif et selon son bon vouloir.

Dès que je sors de son champs de vision, il chouine et me cherche partout. Si quelqu’un qu’il ne connaît pas entre chez nous, il le fuit et s’accroche à mes jambes jusqu’à ce que je le prenne dans mes bras.

Quand je me fâche (faut bien qu’il comprenne que NON, IL NE DOIT PAS OUVRIR CE PUTAIN DE FOUR) il me sourit et me colle du style “je te fais un câlin pour te la mettre à l’envers et retoucher le four”. Il sait que c’est interdit mais il est en plein test de ses limites mais surtout de NOS limites. Faut vraiment pas que l’on se rate si on ne veut pas voir Super Nanny débouler chez nous.

Le soir

 On donne le bain vers 18h30 à un petit garçon qui n’arrive presque plus à garder les yeux ouverts. Puis il mange, toujours au radar. Vers 19h30/20h, je le couche.

Parfois tout se passe bien, il est tellement crevé qu’il n’arrive pas à lutter. Mais certains soirs…il ne nous rate pas. Des larmes et des cris jusqu’à 21h… 21h30…on tente tout. On y retourne plusieurs fois mais il arrête systématiquement de pleurer et nous fait un grand sourire. Tu le sens le caprice là?! À contre coeur, on fini par le laisser pleurer dans son lit où il tombera de fatigue et s’endormira.

Le plus difficile dans tout ça, c’est de faire la différence entre caprice et réel besoin d’être rassuré. Je lui parle beaucoup et je lui explique pourquoi il peut ou ne peut pas faire telle ou telle chose. Je ne pars jamais sans lui dire au revoir même si parfois c’est tentant pour éviter qu’il pleure en grattant derrière la porte d’entrée. Il doit comprendre que je reviendrai toujours et que je serai toujours pour lui.

Je sais qu’il me teste aussi énormément, ce coquin pousse le bouchon à chaque fois un peu plus loin et observe ma réaction. Et il est très malin…Souvent plus que moi.

Si vous avez des conseils ou si vous aussi votre enfant vous fait vivre des moments plutôt épicés, n’hésitez pas à me laisser un petit mot. C’est toujours intéressant d’avoir votre point de vue.

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Laura 9 février 2016 at 8 h 03 min

    Coucou !!!

    Article fort intéressant comme toujours et qui rappel de bon souvenir !!!

    Alors de mon avis extérieur :

    Je pense que ton Loulou n’a plus forcement besoin de sa sieste du matin, au vu de ce que tu dis ! Peut être réorganiser les activités pour qu’il puisse manger puis sieste en début d’après midi !?

    Pour le fait de te suivre partout rassures toi Serena est pareil et depuis qu’on est en garde alternée c’est encore pire ! Elle est en permanence collée à moi ! Faut attendre que ça passe !!!

    Pour le coucher alors la j’ai aucun conseil ! Car je commence tout juste le couchée seule de Serena (elle a 21 mois !) et encore comme je la vois moins je la garde souvent avec moi le soir elle s’endort dans mes bras vers 21h… !

    Par contre phase de test à fond ici !!

    Allez courage !!

    Bisous !!!

    • Reply Marine TBM 9 février 2016 at 20 h 52 min

      Je vais zapper la sieste du matin quelques jours et voir comment il s’adapte. Il dort bien dans son lit la nuit, je pense que ces derniers temps c’était beaucoup du aux dents. Et pour le fait qu’il me suive partout, je trouve ça trop mignon la plupart du temps lol mais il n’est jamais allé à la crèche, il va bientot aller au kinder garten la, je pense que ça va lui faire du bien de se sociabiliser un peu plus. Bisous poulette

  • Reply LeeLoo 9 février 2016 at 8 h 25 min

    Fais lui une petite soeur, comme ca tu les laisseras tous les 2 dans la pièce ensemble, ils ne seront plus seuls !
    (ceci est une plaisanterie, ce matin au réveil, M. s’est mise à pleurer, parce que A. son petit frère pleurait pour réclamer son biberon…Elle pleurait en disant : “Maman, A. il est criste”)

    Pas de solution miracle, on est aussi dedans ici, il pleure quand on le laisse à la crèche c’est assez déchirant.

    A la maison ca va mais il me suit aussi régulièrement quand je change de pièce…Et si je marche trop vite pour lui, il rale.
    Bon comme on a un petit appart comme des gens qui habitent au centre ville de Lyon, je ne suis jamais bien loin !

    • Reply Marine TBM 9 février 2016 at 20 h 54 min

      Mdr maman il est criste ! Mais c’est trop chou !!oui c’est une étape à passer, mais espérons que dans quelques moi ça aille mieux( et autre chose commencera )

  • Reply Julie-Monade 9 février 2016 at 14 h 23 min

    Hell,
    Effectivement c’est une phase et “ça va passer il suffit d’être patient” M’enfin c’est bien gentil…
    Si tu veux / peux lire Isabelle Filliozat, elle est pleine de bonnes idées et d’explications sur les tous petits, qui aident à comprendre beaucoup de chose (entre autre que les caprices, ça n’existe pas) et surtout à trouver des astuces sereines pour toute la famille. A toi de voir si elle te correspond!

    • Reply Marine TBM 9 février 2016 at 20 h 58 min

      Très intéressant, j’y jetterai un œil merci beaucoup.

      • Reply JulieMonade 9 février 2016 at 22 h 47 min

        Et sinon y’a ce blog aussi: https://cbienjoli.wordpress.com/
        Elle donne également de bonnes pistes à tenter pour vivre en harmonie avec son enfant. Je ne sais pas si ça vous ira à tous les trois, mais moi j’y ai pioché des idées bien utiles et agréables (ce qui ne m’empêche pas de m’engueuler avec mon fils quand on n’en peut plus ni l’un ni l’autre ^^)

  • Reply Isa 9 février 2016 at 14 h 57 min

    Bonjour,
    Mon fils est comme ça depuis qu’il est né, il a 2 ans lol. C’est parfois épuisant oui mais plus vous le repousserez et plus il s’accrochera à vous. Le papa doit être présent, il doit bien y avoir équilibre, essentiel pour l’enfant (je le vois avec le mien). Faire des bêtises est une autre façon pour que vous vous intéressiez à lui … Malheureusement, acceptez qu’il vous colle, vous êtes son repère ! Parlez-lui (j’ai découvert ça récemment). Il ne comprend pas bien ses émotions donc mettez des mots dessus.
    Le mien fait sa “crise” des 2 ans et c’est épuisant. A la moindre contrariété il hurle … Et en plus il n’est pas bavard. Donc je le questionne, “tu as peur? C’est normal d’avoir peur et moi aussi j’ai peur parfois”. Je ne sais pas si je suis clair …Mettez des mots sur ce qu’il ressent.
    Et couvez-le de bisous. C’est après s’être rempli d’amour et de tendresse de sa maman (et de son papa) que bébé peut partir.
    S’il ne veut pas dormir, n’insistez pas. Le mien aussi a eu sa période des sieste difficile. Mais il finit par refaire ses siestes. Nous avons instauré un petit rituel aussi l’après-midi pour aller au dodo, comme le soir. Votre bébé grandit donc les choses doivent aussi évoluer. Tâtonnez et faites vous confiance surtout!

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :