Mood

Le fil rouge de ma vie

18 juin 2015

J’adore voir mon fils et son père jouer ensemble, se regarder, échanger des sourires, imaginer comment leur relation va évoluer au fil des années…

Depuis que Mister A est là, je me pose des questions que je ne me posais pas avant et notamment à propos de mon père, son grand père.

Je ne le connais pas. Il est parti à ma naissance, n’a pas assumé toussa toussa, mais je ne lui en ai jamais voulu. J’ai grandi dans une famille pleine d’amour et mon enfance a été “parfaite”. Je le comprenais presque d’être parti et préférais être seule et heureuse avec ma Maman que d’être avec ma Maman et un papa malheureux.

À mon adolescence, ça m’a un peu titillé. Par curiosité et pour savoir d’ou je venais, j’ai entamé une procédure de reconnaissance de paternité qui a abouti au niveau juridique mais pas du tout au niveau sentimental puisqu’il vit à la réunion et refuse  toujours d’entendre parler de moi. Soit…ma vie ne s’est franchement pas arrêtée à cause de lui.

Je ne le connais pas, j’ai grandi sans lui, je me suis construite sans lui, je peux très bien vivre sans lui. c’est pas ce que dirait le psy.

Mais récemment, je me suis surprise à y penser de plus en plus. La naissance de Mister A y est sans doute pour quelque chose. Je me demande si sa décision de me zapper de sa vie changerait s’il savait qu’il était grand père…?

Certainement que non…

Non, il ne changerait pas d’avis mais la différence c’est qu’aujourd’hui, j’y pense alors qu’auparavant cela me traversait l’esprit une fois tous les 5 ans. Aujourd’hui, cela me met même presque en colère de penser à cet homme dont je ne connais pas l’histoire, qui a choisi de faire une croix sur son enfant toute sa vie et qui continue avec son petit fils. Avant, je comprenais ou j’ignorais et ça ne me touchait pas autant.

Evidemment, Mister A a des grands pères de substitution et je lui expliquerai mon histoire quand il sera en âge de comprendre.

Elle est tellement banale cette histoire

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Motherhood 28 juin 2018 at 6 h 33 min

    […] y a quelques années j’écrivais cet article, lisez le, vous comprendrez déjà mieux ce qui va […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :