Mood

8 mauvais moments à passer avec vos enfants entre 0 et 1 an

2 novembre 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lorsque l’on devient parents, ( surtout pour la première fois)l’année qui suit la naissance de notre enfant est censée être la plus éprouvante.

Du moins, j’espère car je ne sais pas encore ce qui m’attends dans l’avenir mais étant donné que je viens de passer une année dans un ascenseur émotionnel, ça serait cool que ça se calme un peu.

Cette première année en tant que parent est celle de toutes les découvertes mais surtout de pas mal de moments pas très faciles à gérer.

bébé

1- Les nuits

Il va juste falloir un petit moment avant que ton nouveau né fasse des nuits complètes. Quelques jours pour certains. Quelques années pour d’autres. On est pas tous égaux face aux nuits de nos enfants. Attends toi à être un zombie pendant une période approximative où tout sera, de toutes façons, plus ou moins approximatif.

2- Les coliques

Ça aussi, c’est la loterie. On est passé au travers avec Mister A mais il nous est arrivé d’avoir de longs moments de solitude face à des prouts coincés. Tu vas te sentir super mal de voir ton petit bout pleurer de douleur et se tordre dans tous les sens mais à part quelques massages, tu ne pourras pas faire beaucoup plus que d’être là comme un(e) con(ne).

3- La première maladie

Pour des parents, c’est souvent une grosse angoisse que de voir son tout petit malade avec 40 de fièvre. On la déteste cette crotte de nez qui l’empêche de respirer correctement et qui le réveille en pleine nuit. Toi aussi du coup…Mais une fois la première crève passée, on se détend un peu plus pour la deuxième et encore un peu plus pour la troisième.

4- La première nuit loin de nous

Je pense qu’on stresse tous lorsque l’on confie son bébé pour la première fois. Surtout pour toute une nuit. Tu es censé en profiter et te détendre, mais en réalité, tu check ton téléphone toutes les 4 minutes, tu continues de chuchoter par habitude et à 7:10, t’es déjà prêt à aller le récupérer…

gif baby

5- Les poussées dentaires

Encore une fois, chacun son expérience! De notre côté, c’est le pire qui nous soit arrivé. Autant, on avait bien esquivé les coliques et les rhumes, autant les dents ne nous on pas loupé. Et elles continuent de ne pas nous rater…Tu replongeras dans une période approximative…( cf: Les nuits)

6- La première crise de larme inconsolable

J’entends par là, des pleurs qui ne sont dus ni aux coliques, ni à la faim, ni aux dents, ni à la fatigue, ni à la couche trop pleine…Bref une raison inconnue qui te laisse complètement démunie avec 2 options: T’enfuir et/ou rester, culpabiliser, te dire que tu es la pire des mères, faire 124 fois le tour de l’appart en chantant Ben de Michael Jackson et/ou la famille tortue avec ton bébé hurleur dans les bras. Il finira, en général, par s’endormir de fatigue et toi, le poing tout entier dans le pot de Nutella.

7- Le premier voyage seul(e) avec ton bébé

Le stress total! Avec un bonus si le voyage est en avion  et une mention spéciale pour un trajet en train de plus de 3h. Il faut le vivre pour le croire. C’est pire que d’accoucher, crois moi! Tu t’en sortiras grandi et fièr(e)

8- La première bosse

Dès qu’il arrive à se tenir debout, c’est la fin de la tranquillité, tu sais celle que tu pensais déjà avoir perdue depuis un moment. Et bien, tu vas voir qu’il est possible d’être encore plus que pas tranquille. Et avec un bébé qui marche, enfin qui croit qu’il sait marcher, c’est plutôt sportif. Mais la première gamelle sur les bords du parc est presque inévitable.Tu me diras, dès la position assise, il peut déjà s’en prendre de bonnes. Tu t’en voudras pendant un moment mais tu te rendras vite compte que tu ne pourras pas toujours être là.

Et toi? Quels ont été les moments les plus difficiles de la première année de tes enfants?!

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply LeeLoo 2 novembre 2015 at 8 h 45 min

    Ahahaha, j’aime beaucoup !

    Pour les voyages, je te rassure c’est pire avec le second enfant, surtout s’ils sont rapprochés 😀
    (Dis la fille qui a fait 3h30 de train, avec ces deux monstres de 1 et 21 mois…)

    Ici je crois que le pire ca a été les reflux…Surtout pour la grande. Quand il devient impossible d’allonger ton nouveau né parce qu’il hurle de douleur, tu finis par passer tes nuits en position semi assise, avec un bébé contre toi (et si tu as de la chance il est né en juin, comme ca il ne fait pas du tout chaud la nuit pour ces premiers mois :D)

    • Reply Marine TBM 2 novembre 2015 at 8 h 57 min

      Ohlala toute seule avec des bout’choux de 1 an et 21 mois !! Respect ! 😉
      Je n’ai pas eu de problème de reflux avec Mister A, du coup je ne connais pas trop les conséquences sur le quotidien mais je veux bien croire que c’est une grosse galère !! Bonne journée 😉

  • Reply Loreleï 2 novembre 2015 at 9 h 43 min

    j’ai eu de la chance avec les nuits, les dents on a géré, les maladies oui souvent terribles (on s’est retrouvés 48h dans une chambre d’hopital pour une déshydratation dûe à une grosse gastro, avec la petite attachée à son lit tellement elle se débattait et voulait arracher les perfs….un cauchemar)
    et je plussois les voyages, juste l’enfer…..

    bizzzz

    • Reply Marine TBM 2 novembre 2015 at 9 h 45 min

      Tu me fileras ta méthode de gestion des poussées dentaires alors ! Stp stp stp

  • Reply La Famille Ours 3 novembre 2015 at 21 h 17 min

    Enorme traumatisme avec les nuits/le sommeil sur les huit premiers mois de notre côté… Et on n’a pas encore testé la première bosse pour le moment 🙂

    • Reply Marine TBM 3 novembre 2015 at 22 h 09 min

      Ici les nuits ça allaient mais en ce moment il se reveille 1 fois dans la nuit en général pas longtemps mais je n’arrive pas à savoir pourquoi, peut être les dents encore une fois…GGRRR

      • Reply La Famille Ours 3 novembre 2015 at 22 h 10 min

        Je vote pour les dents ! Elles sont toujours dans les sales coups !

  • Reply 12 moments de bonheur à passer avec vos enfants de 0 à 1 an 9 novembre 2015 at 7 h 01 min

    […] semaine dernière, je vous disais ici que la première année d’un enfant n’était pas de tout repos pour ses […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :