Mood

Un autre paradoxe de maman

20 juin 2017

Récemment, j’ai fait un constat étrange. Je suis une autre maman avec Little A que celle que j’étais durant la première année de  Mister A.

Evidemment que je les aime aussi fort l’un et l’autre. Pas la peine de poser la question. Mais je remarque bien que je suis une maman différente de celle que j’étais il y a 2 ans et demi.

Dire que je prenais la tête à ma mère parce que je trouvais qu’elle était plus cool avec ma soeur plus jeune de 10 ans.

Mais comment ai-je pu autant changer en si peu de temps?

En gros, Little A, bientôt 10 mois, est toujours allaité, très souvent porté, dort toujours à côté de moi, mange beaucoup moins de petits pots que Mister A…

Mais, mais…Ne serait ce pas du maternage tout ça?!

Ça m’étonne car j’étais persuadée que j’aurai beaucoup moins de temps à accorder à mon deuxième fiston. C’était logique puisque j’avais déjà un autre bébé qui prenait 100% de mon temps.

Alors c’est peut être une stratégie que j’ai mis en place à mon insu pour justement compenser le fait que je ne puisse plus leur donner toute mon intention.

Ou bien, j’ai été contaminé par la méthode allemande…fort probable. Je m’intègre quoi!

Et puis, en observant les mamans qui m’entourent, j’ai réalisé que c’était souvent au deuxième enfant qu’on s’épanouissait vraiment. Moins de stress, plus de confiance en soi…certainement un tas de choses qui font la différence entre numéro 1 et numéro 2. Certaines femmes y parviennent dès le premier enfant comme une évidence. De mon côté, il m’aura fallu cette deuxième grossesse pour me sentir comme une maman confirmée. Oui bon, je passe toujours quelques coups de fil à la mienne de mère pour me rassurer quand VRAIMENT je suis inquiète mais sinon je m’en sors pas trop mal toute seule (avec mon Allemand of course)

Quand Mister a déboulé dans ma vie, j’y ai mis tout mon coeur, fait de mon mieux. C’était un bébé agréable et toujours souriant. Trop Fastoche!! Mais…

J’ai foiré mon allaitement, il a eu une plagiocéphalie, de l’eczéma, des problèmes de sommeil…

On est pas à l’abri de certains ratés avec le deuxième non plus vous me direz. N’empêche que je me sens plus relax, j’ai fait le deuil de ma vie d’avant,  sans être trop frustrée de ne pas pouvoir assister à une soirée, un anniversaire ou à divers évènements. Je savoure chaque instant, je sais qu’ils vont grandir et que bientôt, j’oublierai les moments difficiles, les nuits blanches, les crises de nerfs…

Bref, je suis maman à 100% et je kiffe!! Je sais que ma vie de femme reprendra très vite son cours alors je ne panique pas, je profite!

Et vous? Est ce que vous avez senti une différence entre votre premier et votre deuxième bébé? Comment le vivez vous?

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply plumepicoti 20 juin 2017 at 8 h 10 min

    Un article que j’aurais un peu écrire finalement. Mon le deuxième j’ai fini par dire STOP aux biens pensants, on est déjà mères alors oui, on s’épanouie encore plus en tant que maman avec un deuxième (c’est mon cas en tout cas). J’ai osé m’écouter moi et ce que je voulais 😀

    • Reply Marine TBM 20 juin 2017 at 8 h 12 min

      C’est fou d’autant évoluer en tant que Maman en aussi peu de temps.

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :