Browsing Tag

au complet

Famille

Chacun cherche son père. Moi je l’ai enfin trouvé.

28 juin 2018

Jamais Ô grand jamais, j’aurais pu imaginer écrire ça il y a un an. Tout simplement parce que j’aurais jamais imaginé que tout cela puisse m’arriver un jour.

Il s’agira certainement du billet le plus perso jamais écrit ici (quoi que, le récit d’un accouchement c’est quand même pas mal dans le genre perso) mais j’arrive toujours pas à réaliser ce qui m’arrive.

Je pense commencer à épuiser mon entourage et surtout j’ai l’impression de ne pas vraiment pouvoir exprimer tout ce que je ressens vis à vis de toute cette histoire. Peut être que quelqu’un qui serait passé par là pourrait vraiment me comprendre. Mais c’est tellement rare et exceptionnel que j’ai bien peur que vous soyez trop peu à avoir vécu cela.

Il y a quelques années j’écrivais cet article, lisez le, vous comprendrez déjà mieux ce qui va suivre…

 Je terminais cet article par:

“Elle est tellement banale cette histoire”

J’avais tord. J’ai l’impression de vivre un conte de fée depuis presque un an. Depuis ce jour de septembre où j’ai enfin reçu un mail de mon père.

Un. Puis deux. Puis 3. Puis 10. Puis 20. Puis 50…

Puis plusieurs rencontres à Paris et un séjour à La Réunion plus tard…

J’ai enfin rencontré et retrouvé mon père.

Ça c’est déjà magique pour quelqu’un à qui s’est questionné pendant 30 ans. Mais en plus de tout ça, c’est un homme formidable qui à l’air de faire tout pour rendre son entourage heureux. J’ai aussi pu découvrir sa famille, une belle maman divine et une autre petite soeur à croquer.

Depuis quelques mois, je suis sur un nuage, je me sens bien, apaisée comme si un noeud venait de se défaire. Comme si à partir d’aujourd’hui, j’étais au complet, que mon histoire devait désormais s’écrire paisiblement sans plus rien chercher à comprendre du passé.

Pour plusieurs raisons, je me sens terriblement chanceuse.

D’abord parce que j’ai des parents exceptionnels. Une maman solide comme un roc et un père (que j’apprends toujours à connaître même si j’ai étrangement la sensation de le connaître depuis toujours*) qui est sain, bienveillant et qui m’apporte déjà une certaine impression de sécurité.

Mais aussi parce que j’arrive normalement à un âge où l’on a plutôt tendance à perdre des proches plutôt que d’en gagner.

Je ne sais pas ce que j’ai fait pour mériter autant de bonheur récemment mais je peux vous dire que je savoure chaque minute, chaque seconde. On pourrait croire que je m’emballe, que je ne me protège pas, que je fonce sans réfléchir mais non. J’aime déjà beaucoup cette nouvelle famille et je n’ai absolument pas l’impression de devoir me méfier. Au contraire, il faut que j’en profite au maximum pour rattraper le temps perdu.

Plus aucune excuse pour ne pas être heureuse. Et je le suis de toute façon.

Je pourrai parler de ça pendant des heures. Très souvent, j’envoie à mes copines sur Whatsapp des messages du style: “Putain, j’ai un père les meufs” c’est bête mais putain j’ai un père les gars !! Qui aurait pu y croire?!

Finalement, si toi aussi tu recherches ton père, ta mère ou quelqu’un de très proche qui t’as manqué plus jeune. Continue, cherche, remue ciel et terre!

Je ne te garantis pas que tu auras autant de chance que moi même si je te le souhaite mais je pense que quand c’est encore possible, alors il faut tout faire pour retrouver ses racines, ses origines. Savoir d’où l’on vient et que le puzzle de sa vie soit assemblé jusqu’a la dernière pièce.

Évidemment, Big Up à ma mère qui a quand même fait tout le boulot jusqu’à mes 30 ans et qui accepte sans broncher mon enthousiasme par rapport à tout ça depuis des mois <3

Mais ça y’est, j’ai un père!

*Qui peut m’expliquer ça! Comment se fait-il que j’ai autant de choses en commun avec mon père alors qu’on se connait depuis peu?!!

Mood

Comment savoir si on est “au complet”?

12 juin 2017

C’est une question étrange, je vous l’accorde mais… comment sait on si notre famille est complète?

Je ne vous apporterai aucun conseil à ce sujet. Au contraire, je cherche moi même des réponses.

Mister A a 2 ans et demi et Little A va bientôt avoir 10 mois. Autant vous dire que c’est pas demain la veille qu’on fera un petit ( ou une petite) troisième. Et encore moins un quatrième…

Pourtant, j’ai ce sentiment d’inachevé…Comme s’il manquait encore quelques membres à notre petite famille. J’ai du mal à me dire que je n’aurai plus jamais de nouveau né tout chaud endormi contre ma poitrine.

On sort à peine la tête hors de l’eau après ces 9 mois de tourbillon presque infernal avec 2 enfants en bas âge. Je n’ai absolument pas envie de remettre ça tout de suite, ni même durant les 3 ou 4 années qui arrivent. Mais après? Je ne sais pas…

Est ce que c’est censé être une évidence?

Pour le moment, je souhaite profiter à fond de mes deux fistons, les voir grandir, apprendre, découvrir...Mais dans un petit coin de ma tête, j’ai envie d’une petite fille voir deux ahah!! Ou d’un autre petit garçon voir deux!

Je n’arrive pas encore à me dire que je ne donnerai plus jamais la vie alors que c’est une option fort probable. D’abord parce que mon Allemand n’est pas vraiment chaud. Ensuite parce qu’on ne roule pas sur l’or et que l’on veut une jolie vie pour eux. Aussi parce que même si mon endométriose me laisse plutôt tranquille pour le moment, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Et pour finir, je n’aime pas être enceinte…Je suis traumatisée de ma dernière grossesse avec un 18 mois dans les pattes…

Je m’estime heureuse d’avoir 2 petits garçons en bonne santé et beaux comme des coeurs (Comment ça, je ne suis pas objective!).

Mais je me demande si c’est quelque chose que l’on ressent comme une évidence ou si c’est davantage un choix de raison que l’on fait de s’arrêter à un certain nombre d’enfants.

Comment ça se passe chez vous ? Vous vous êtes fixés un objectif, des limites ou vous laissez faire la vie?

 

%d blogueurs aiment cette page :