Browsing Tag

bonheur

Famille

Chacun cherche son père. Moi je l’ai enfin trouvé.

28 juin 2018

Jamais Ô grand jamais, j’aurais pu imaginer écrire ça il y a un an. Tout simplement parce que j’aurais jamais imaginé que tout cela puisse m’arriver un jour.

Il s’agira certainement du billet le plus perso jamais écrit ici (quoi que, le récit d’un accouchement c’est quand même pas mal dans le genre perso) mais j’arrive toujours pas à réaliser ce qui m’arrive.

Je pense commencer à épuiser mon entourage et surtout j’ai l’impression de ne pas vraiment pouvoir exprimer tout ce que je ressens vis à vis de toute cette histoire. Peut être que quelqu’un qui serait passé par là pourrait vraiment me comprendre. Mais c’est tellement rare et exceptionnel que j’ai bien peur que vous soyez trop peu à avoir vécu cela.

Il y a quelques années j’écrivais cet article, lisez le, vous comprendrez déjà mieux ce qui va suivre…

 Je terminais cet article par:

“Elle est tellement banale cette histoire”

J’avais tord. J’ai l’impression de vivre un conte de fée depuis presque un an. Depuis ce jour de septembre où j’ai enfin reçu un mail de mon père.

Un. Puis deux. Puis 3. Puis 10. Puis 20. Puis 50…

Puis plusieurs rencontres à Paris et un séjour à La Réunion plus tard…

J’ai enfin rencontré et retrouvé mon père.

Ça c’est déjà magique pour quelqu’un à qui s’est questionné pendant 30 ans. Mais en plus de tout ça, c’est un homme formidable qui à l’air de faire tout pour rendre son entourage heureux. J’ai aussi pu découvrir sa famille, une belle maman divine et une autre petite soeur à croquer.

Depuis quelques mois, je suis sur un nuage, je me sens bien, apaisée comme si un noeud venait de se défaire. Comme si à partir d’aujourd’hui, j’étais au complet, que mon histoire devait désormais s’écrire paisiblement sans plus rien chercher à comprendre du passé.

Pour plusieurs raisons, je me sens terriblement chanceuse.

D’abord parce que j’ai des parents exceptionnels. Une maman solide comme un roc et un père (que j’apprends toujours à connaître même si j’ai étrangement la sensation de le connaître depuis toujours*) qui est sain, bienveillant et qui m’apporte déjà une certaine impression de sécurité.

Mais aussi parce que j’arrive normalement à un âge où l’on a plutôt tendance à perdre des proches plutôt que d’en gagner.

Je ne sais pas ce que j’ai fait pour mériter autant de bonheur récemment mais je peux vous dire que je savoure chaque minute, chaque seconde. On pourrait croire que je m’emballe, que je ne me protège pas, que je fonce sans réfléchir mais non. J’aime déjà beaucoup cette nouvelle famille et je n’ai absolument pas l’impression de devoir me méfier. Au contraire, il faut que j’en profite au maximum pour rattraper le temps perdu.

Plus aucune excuse pour ne pas être heureuse. Et je le suis de toute façon.

Je pourrai parler de ça pendant des heures. Très souvent, j’envoie à mes copines sur Whatsapp des messages du style: “Putain, j’ai un père les meufs” c’est bête mais putain j’ai un père les gars !! Qui aurait pu y croire?!

Finalement, si toi aussi tu recherches ton père, ta mère ou quelqu’un de très proche qui t’as manqué plus jeune. Continue, cherche, remue ciel et terre!

Je ne te garantis pas que tu auras autant de chance que moi même si je te le souhaite mais je pense que quand c’est encore possible, alors il faut tout faire pour retrouver ses racines, ses origines. Savoir d’où l’on vient et que le puzzle de sa vie soit assemblé jusqu’a la dernière pièce.

Évidemment, Big Up à ma mère qui a quand même fait tout le boulot jusqu’à mes 30 ans et qui accepte sans broncher mon enthousiasme par rapport à tout ça depuis des mois <3

Mais ça y’est, j’ai un père!

*Qui peut m’expliquer ça! Comment se fait-il que j’ai autant de choses en commun avec mon père alors qu’on se connait depuis peu?!!

Famille

Quand le calme revient enfin chez soi

8 mai 2018

Un titre pas très pro et à rallonge mais qui annonce quand même bien la couleur n’est ce pas ?

Pendant 3 ans, j’ai vécu au rythme de mes enfants. Un tourbillon sans fin de cris, de pleurs, de câlins, de rires, de disputes, de tensions, de fierté, de désespoir, de questionnement… un melting pot d’émotions et de sentiments qui m’ont fait beaucoup grandir. Pour ne pas dire vieillir car en 3 ans, j’ai l’impression de m’être prise 10 ans dans la tronche.

Ces dernières années, on a vécu au jour le jour sans vraiment trop prévoir grand chose. On a planifié nos sorties et vacances en fonction de l’évolution et des progrès de nos enfants. Ne surtout pas sauter la sieste sous peine de le regretter très fort en fin d’après midi. Limiter les escapades. Anticiper le pire qui pourrait arriver dans chacune des situations.

Oui, ça fait un peu parents au bout du rouleau dit comme ça mais peut être que c’était le cas et qu’on ne s’est rendu compte de rien.

Il faut dire que Mister A nous en a fait voir et que jusqu’à ce qu’il parle enfin assez bien dans les deux langues pour exprimer ses frustrations, on a un peu vécu un “enfer”.

Entre guillemet, parce que c’était pas non plus le cauchemar (quoi que pendant ma deuxième grossesse…) et qu’il y a toujours pire mais un enfer à l’échelle de notre petite famille en construction…

Et puis, un matin du mois dernier, alors que j’étais seule avec mes garçons, je me suis mise à entendre quelque chose:

Le silence

Comme tous les parents, j’ai couru dans la chambre pour découvrir quel massacre ils étaient en train de préparer ou s’ils n’avaient pas tout simplement sauté par la fenêtre.

Et non!

C’était un silence qui ne cachait rien. Seulement deux frérots jouant à construire un garage avec des Duplo. Je suis restée plantée là, à les regarder et à savourer.

Je me suis donc mise à faire un petit état des lieux de notre quotidien depuis quelques jours. J’ai soudain réalisé qu’il était plus facile, moins inattendu et que le nombre de decibels qui traversaient notre appart était tout à fait honnête comparé à il y a quelques jours.

Je me suis donnée une semaine d’observation afin d’en être certaine mais j’ai fait ce constat très agréable:

Le calme est de retour et on a notre rythme de croisière tous ensemble. Comme s’il avait fallu tout ce temps pour que chacun s’adapte à sa place dans notre famille.

Il m’arrive encore d’avoir ces moments où ils me font monter en pression et où j’ai l’impression que je pourrais exploser d’une minute à l’autre. Je crie et je répare encore beaucoup de bêtises de plus en plus ingénieuses avec le temps. Récemment, ils ont réussi à faire glisser des petites voitures dans le trou de nos enceintes, impossible de les faire ressortir. Et le pire dans l’histoire, c’est la crise quand ils se sont rendus compte qu’ils ne pourraient plus les récupérer. C’est limite si c’était pas de ma faute quoi !

Et la dernière manie crispante de Mister A, c’est de se changer 10 fois par jour, en retournant sa commode (que je prends toujours soin de bien ranger) et celle de son frère. Car oui, il se change et amène une nouvelle tenue pour Little A à chaque fois. Ça m’énerve mais en même temps qui n’a jamais retourné une armoire/commode étant petit?

À côté de ça, les couchers ne durent plus une éternité. Les sorties se passent sans drame. Les trajets en voiture/avion sont devenus presque trop faciles (bon ok j’exagère un peu là).

J’ai l’impression d’avoir engendré des “partner in crime” 😉

Il fait bon vivre chez nous depuis quelques semaines et qu’est ce que ça fait du bien!

Comment ça va chez vous ?

Lifestyle

Les 6 youtubeuses qui m’inspirent le plus

4 janvier 2018

Cette merveilleuse plateforme qu’est Youtube regorge de petites pépites inspirantes et bienveillantes.

On y trouve également un paquet de conneries mais lorsqu’on cherche bien, on peut parfois découvrir de chouettes chaînes qui dégagent beaucoup de paix et incitent à l’ouverture d’esprit.

C’est cliché mais on devrait tous s’inspirer du positif surtout avec le quotidien qu’on se tape parfois. C’est important de partager un message différent que celui de consommer à outrance et de se recentrer sur l’essentiel.

On accorde du crédit aux femmes youtubeuses que lorsqu’elles parlent de beauté alors qu’il y a tout un tas de femmes très brillantes qui abordent d’autres sujets sur youtube.

Les 6 youtubeuses que je vais vous présenter sont toutes des femmes qui mènent leur propre quête vers le bonheur. Développement personnel, végétalisme, minimalisme, consommation alternative, plaisirs simples et partage, voilà ce que vous trouverez dans leurs vidéos.

On commence avec ma préférée. Laetitia de la chaîne Le corps la maison et l’esprit. Un petit bout de femme qui roule sa bosse à travers le monde et qui s’est donné la mission de rendre les gens heureux. Elle est 100% nature et ses vidéos sont toujours colorées, rigolotes et authentiques. J’aime sa spontanéité, son énergie, son sourire. C’est le genre de chaîne qui fait du bien.

Dans le même genre, il y a La Carologie. Une petite nana de 20 ans qui tente d’amener les gens à se questionner sur tout un tas de sujets intéressants. Le harcèlement, le bonheur, la consommation ou encore le non port du soutif. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, on comprend très vite que cette boule d’énergie cherche simplement à faire changer les mentalités sur des choses parfois évidentes. Certains ont besoin d’un peu plus de temps pour ouvrir les yeux.

 

Dans le genre youtubeuse engagée, il y également Audrey Redac – Happy & Green. Je l’ai découvert il y a 4 ou 5 ans et j’ai toujours apprécié sa douceur et sa bienveillance. J’aime la manière dont elle se questionne sur son mode de vie et ses remises en question face aux difficultés du quotidien.  Je l’observe évoluer depuis toutes ses années et je ne peux que constater le beau chemin qu’elle a parcouru.

Coline, c’est probablement la blogueuse que je suis depuis le plus longtemps. Je suis très contente qu’elle se soit lancée sur youtube Et Pourquoi Pas Coline car j’adore sa pèche, sa personnalité qui me rappelle celle de ma meilleure pote. En plus, je crois qu’on est née la même année, ça rapproche. Plus sérieusement, elle aborde des thèmes qui ne me laissent pas insensible. Du système de protection périodique alternatif au régime végétalien en passant par de la beauté vegan ou naturelle, TOUT est intéressant à partir du moment où on se questionne un minimum sur l’état de notre planète et son avenir, notre avenir.

Alors, Esther c’est clairement un ovni. Une vraie tronche! J’ai toujours l’impression d’être moins bête après ses vidéos. J’aime sa manière de nous amener à nous questionner, à nous remettre en question sans être brutale. Le développement personnel est un sujet intéressant et il peut apporter tellement lorsqu’on est guidé par les bonnes personnes. Esther en fait partie.

Julie de Friendly Beauty vit en Bretagne “dans son havre de paix”, comme elle le dit si bien. Elle vit donc à la campagne, cultive ses légumes, consomme beaucoup local et de manière responsable. Sur sa chaîne, on parle beaucoup de bouffe et de cosmétiques bio. J’aime sa simplicité, ses connaissances en cuisine, cette manière de se satisfaire de l’essentiel tout en savourant des petits plaisirs de temps en temps.

Voilà une poignée des youtubeuses qui m’apportent le plus. Celles qui ont une vraie utilité à mes yeux.

Dites moi quels sont ceux et celles qui vous inspirent le plus?!

Famille

Comme une évidence

24 octobre 2016

little A

Au cours de ma dernière grossesse, j’ai beaucoup culpabilisé de faire de Mister A un aussi jeune grand frère.

Comme de nombreuses multipares, je me suis posée plein de questions bizarres…

– Vais-je pouvoir aimer ce deuxième bébé autant que le premier?

– Est ce que j’aurai encore assez de temps à accorder à Mister A?

– Mais est ce que je vais quand même pouvoir cocooner ce bébé autant que je l’ai fait avec Mister A ? Non parce qu’avec un 20 mois dans les pattes, ça ne coule pas de source.

– Comment Mister A va t il s’adapter à ce petit être qui va lui accaparer sa maman?

Puis, les dernières semaines avant d’accoucher, c’était l’angoisse totale. Je me demandais comment j’allais pouvoir m’occuper correctement de ces deux bébés et de moi en même temps. Tout le monde me disait la même chose:

“Ohlalala bon courage hein!”

Finalement, lorsque Little A est arrivé, j’étais tellement bien préparée à l’enterrement temporaire de ma vie sociale, à passer des journées pourries et à ne plus me laver que ça m’a semblé plus facile que prévu. Bon, il y a eu des moments de rush où j’ai eu l’impression que tout était insurmontable et que je n’allais jamais y arriver mais globalement, tout s’est plutôt bien passé.

capture-decran-2016-10-23-a-14-59-16

Je me suis très vite remise physiquement de l’accouchement, mon allaitement s’est tout de suite bien lancé, mes nuits n’étaient pas si horribles (dans la mesure où Mister A m’avait déjà bien détraqué le sommeil) et mon Allemand s’est beaucoup occupé de lui pour me laisser un peu de temps. La naissance de notre deuxième garçon 20 mois après la naissance de notre premier n’a pas été apocalyptique.

Aujourd’hui, Mister A va chez une nounou, j’ai donc plus de temps pour moi et pour Little A. En plus, il s’y éclate vraiment, ça aide à ne pas trop culpabiliser.

img_9543

Il est toujours très bienveillant envers son petit frère qu’il appelle “bébé”. D’ailleurs, il passe son temps à dire “Papa, Maman, bébéééééé”. Il y a évidemment quelques fois où il est un peu jaloux mais il se fâche après nous, pas après Little A. Et puis, faut le comprendre, il a eu toute mon attention pendant presque deux ans, il lui faut quand même un temps d’adaptation. Pourtant, on fait tout pour que l’arrivée de son petit frère ne perturbe pas ses habitudes mais il y a forcément des moments où je ne peux pas me dédoubler.

Deux mois après sa naissance, Little A fait partie intégrante de notre famille. On n’imagine plus la vie sans lui. Toutes mes interrogations se sont envolées. Il est là et c’est une évidence.

img_9125

Et bien entendu, j’aime mon deuxième fiston autant que mon premier. J’ai tellement hâte de les voir se battre jouer ensemble plus tard.

Vous aussi vous vous êtes posées des questions étranges avant la naissance de votre deuxième enfant?

 

Mood Motherhood

12 moments de bonheur à passer avec vos enfants de 0 à 1 an

9 novembre 2015

tu m'aimes

La semaine dernière, je vous disais ici que la première année d’un enfant n’était pas de tout repos pour ses parents.

Alors, oui, on est crevé. Oui, il y a des hauts et des bas. Mais quand on y réfléchi, n’a t’on jamais été aussi heureux d’être éreinté?

La fatigue du bonheur 

Parce que malgré tout, c’est bien dérisoire d’être fatigué à côté de tous ces instants de joie, d’amour et de fierté non?!

Pour tous les couples ou futures parents que j’ai peut être effrayé avec mon précédent billet, voilà plein de bonnes raisons d’enfanter. ( Si mes amis passent par là, j’espère que ça vous incitera à vous mettre au boulot hein ! )

mother and son

1- Le découvrir pour la première fois

Forcément, c’est LE premier moment du reste de ta vie. Tout est chamboulé, rien n’est plus comme avant et cette bouffée d’amour que tu ressens est inestimable.

smile

2- Son premier sourire

J’entends par là, le premier VRAI sourire, pas la grimace qu’il fait quand il a des gaz ! Le sourire qui t’es destiné à toi et rien qu’à toi, celui qui montre que ton bébé tente de communiquer… et tout ceux qui suivent bien sur.

3- Le premier rire aux éclats

Y’a t il quelque chose de plus craquant que les rires d’un bébé ? Oui, les premiers rires de TON bébé. Ceux qui te font faire tout un tas de mouvements douteux simplement parce que quand tu te grattes l’oreille avec le pied, il éclate de rire.

4- La première fois qu’il dort 6h d’affilé

Alors ça, quand ça t’arrives, tu es prêt à faire la ola à 5h30 du mat’. Tu à l’impression d’avoir gagner au Loto et tu peux pas t’empêcher de le partager sur les réseaux sociaux parce que pour toi, c’est l’évènement le plus important des 6 derniers mois.

5- Les premières dents

Autant, elles t’en font baver quand elles sortent, autant lorsque ses deux premières petites dents du bas apparaissent et qu’il te sourit…tu pourrais fondre sur place.

6- La première fois qu’il dit “papa” ou “maman”

Pas la peine de te dire à quel point tu vas te gonfler de fierté à cet instant. Le truc qui donne un sens à ta vie… bon ok j’exagère mais sur le moment, je t’assure que c’est à peu près ce que tu ressentiras.

8- La première fois qu’il se met debout et ses premiers pas

Le voir se lever seul à l’aide de ses petits bras potelés et se lancer c’est bien plus important que les premiers pas de l’Homme sur la lune. Certes, c’est du boulot de le suivre partout pour le protéger des “dangers” de l’appart mais l’observer prendre son indépendance ainsi, ça rempli d’amour ton petit coeur de maman/papa.

famille

10- Les promenades à trois

Il y a peu, mon Allemand, Mister A et moi, nous nous sommes promenés dans un bois et pour la première fois, nous avons pu marcher en tenant chacun une main de notre fils. Alors, sa démarche est toujours un peu bringuebalante. Mon Allemand de 4m12 doit se plier en 16 pour être à son niveau mais je me suis encore prise une nouvelle bouffée de fierté

famille

11- La première fois qu’il voit l’océan

On m’a dit que tous les bébés avaient deux réactions possibles après une journée à la plage: Soit il s’endort dans la voiture au retour complètement vidé par tant de découvertes. Soit, il se met en mode pile électrique et rentre super excité par l’air iodé. Mister A fait partie des excités de la mer. Après tout, il a du sang breton ce petit. Quel plaisir de le voir taper des pieds dans l’eau, manger du sable et sucer des coquillages. Tu passeras évidemment, ta journée à le prendre en photo sous tous les angles.

12- Le regarder tout simplement

Tu l’observes en silence, se raconter des histoires dans son propre langage, découvrir son corps, affirmer sa personnalité. Ce sont des instants précieux que tu graveras dans ta mémoire pour toujours. Parce qu’après tout, ce n’est que le début d’une grande aventure.

Finalement, cette liste pourrait être bien plus longue car le bonheur d’être parent est infini.

Et toi? Raconte moi les anecdotes qui t’ont rendu le plus heureux?

“Happiness is real when shared” Into the wild.

%d blogueurs aiment cette page :