Browsing Tag

deuil

Mood

Peut on emmener son bébé à un enterrement?

26 janvier 2016

preparer-son-enfant-a-vivre-un-deuil

Malheureusement, j’ai été amenée à me poser cette question plus de fois que je l’aurais voulu depuis la naissance de Mister A.

De prime abord, on se dit qu’on n’a pas lui infligé ça, qu’il n’a pas à vivre des moments si tristes. Mais il a 13 mois. On ne peut pas dire qu’il comprenne vraiment ce qu’il se passe même s’il ressent ce que dégage l’atmosphère.

Amener un enfant de 6/7/8 ans à un enterrement, c’est une autre question car il réalisera clairement que quelque chose de triste est en train de se passer. Mais je pense que même à cet âge, si on leur explique où on se rend et ce qui va se dérouler, ils peuvent également venir. S’ils le souhaitent, bien entendu.

Pour moi, la mort n’est pas tabou, il faut en parler, exprimer ses sentiments pour l’affronter. Dans ma famille, on fait tout ce qu’on peut pour dédramatiser ce genre de situations, on raconte des conneries, on fait de l’humour noir. On est glauque et bizarre parfois mais c’est notre mécanisme de défense.

Abandoned-teddy-bear-006-300x180

Mais un bébé à un enterrement, est ce vraiment inapproprié?! Si on en a la possibilité, faut il le faire garder et lui éviter de lui faire subir ce moment?!

Je dirais qu’il y a des pours et des contres. Des arguments qui me laissent penser qu’il n’y a aucun mal à l’y emmener et d’autres, qui me font douter.

Les pours:

– Il ne comprend pas grand chose de ce qui arrive. Il n’aura donc pas de chagrin.

– Un bébé dégage des ondes positives. Leurs rires et leurs mimiques apportent du bonheur et déclenche les sourires. C’est furtif mais c’est déjà ça.

– Un bébé est souvent le centre de l’attention, il permet d’oublier quelques instants les évènements difficiles que l’on a à vivre.

Les contres:

–  Si les proches du défunt ne le souhaitent pas, alors il faut le respecter. Dans certaines situations, le chagrin est insurmontable et on ne veut/peut  pas être distrait, même par les gazouillis d’un bébé.

– Lorsque l’on est sois même très touché par la disparition d’un proche, il faut peut être faire garder son bébé par quelqu’un de confiance si on sent que l’on ne sera pas disponible pour lui pendant la cérémonie. Un bébé ne veut pas voir les larmes et le désespoir de son papa ou sa maman.

– Certains (pas moi) pensent que la présence d’un bébé est déplacé à des funérailles. Supporter les pleurs et les cris pendant la cérémonie, ce n’est pas tolérable.

Je pense qu’il faut savoir être flexible. Si on décide de l’y amener, il faudra se dire qu’on devra surement se mettre à l’écart s’il est trop agité. S’en aller vraiment très loin s’il est en mode super relou. Lui expliquer les choses qui vont se passer et la où il va aller car même s’il est tout petit, il ressent beaucoup de choses.

On peut aussi choisir de le faire garder si c’est ce qu’on estime le mieux. Il ne faut pas trop se poser de questions et faire ce qui nous semble le plus adéquate.

Qu’est ce que vous feriez vous?! Vous en pensez quoi?!

%d blogueurs aiment cette page :