Browsing Tag

intimité

Motherhood

Cododo, je t’aime autant que je te déteste

24 octobre 2017

Je me revois, il y a 3 ans, clamer haut et fort que JAMAIS, mes enfants ne dormiraient dans notre lit.

Qu’on devait préserver notre intimité, garder notre propre territoire, ne pas donner de “mauvaises habitudes” à nos gnômes…On en dit des conneries parfois!

Figurez vous qu’en pratique, ça ne se passe pas toujours comme on l’avait souhaité. Non, généralement c’est l’opposé qui arrive histoire de tester votre patience et vos limites.

C’est donc ce qui s’est passé avec le cododo…

Mister A dormait dans son lit jusqu’à ses 15 mois, âge où il a décidé qu’il escaladerait son lit à barreau et qu’il mettrait un peu plus d’ambiance dans nos vies la nuit. Il a donc commencé à vouloir s’endormir dans notre lit, et nous l’avons laissé faire car après deux chutes sur le nez en passant par dessus son lit, on a voulu limiter les dégâts. Puis il a voulu passer la nuit avec nous. On a résisté quelques temps avant de capituler car on était trop fatigué pour passer notre nuit à faire des allers retours entre sa chambre et la notre.

Puis, Little A est arrivé…

Il dormait dans une nacelle à côté de nous. Je le prenais dans notre lit lors des tétées nocturnes et il arrivait souvent qu’il y reste car je me rendormais illico presto.

Par la suite, je suis devenue sa tétine…il voulait tout le temps téter et ne s’endormait qu’au sein. Autant vous dire qu’il a aussi très vite atterri dans notre lit. D’ailleurs, on en a acheté un plus grand pour qu’on puisse y dormir mieux à 4.

Parce que chez nous, le but de la nuit c’est de recharger nos batteries afin d’être opérationnel le matin venu. Impossible pour moi de passer mon temps à me balader entre la chambre des enfants et la notre au milieu de la nuit. Mon Allemand se levant très tôt le matin, je ne peux pas non plus lui demander de m’aider (sauf grosses galères apocalyptiques) à changer une couche, de recoucher le grand dans son lit ou de se promener dans l’appart’ avec Little A dans les bras pour qu’il trouve le sommeil. De toute façon, un TGV pourrait passer dans la chambre, il ne se réveillerait pas. Je suis obligée de le secouer, le pousser et de lui beugler dessus pour qu’il se lève et en plus, il m’en veut…

Dites moi si votre moitié est pareille?

Évidemment, je préférerai qu’ils dorment tous les deux dans leur lit, qu’ils s’endorment seuls après une petite histoire et qu’ils ne se relèvent pas. Je pourrai m’étendre de tout mon long et m’installer de manière beaucoup plus confortable.

Il y a des nuits où je me retrouve avec 10 cm2 de lit, avec un pied sur ma tête et une tête sur mes pieds. Des matins où je suis carrément bloquée du dos, la faute à la position bizarre que j’aurais du prendre la veille pour me faxer dans le lit sans réveiller personne. J’aimerai pouvoir aller aux toilettes la nuit sans devoir arrêter de respirer pour sortir de la chambre sans qu’ils m’entendent…

On leur a surement donné de mauvaises habitudes mais en attendant, on dort la nuit.

Parfois, on est 2, 3 ou 4 mais il est rare qu’on se réveille. On cumule tous un bon nombre d’heures de sommeil d’affilées, entre 6 et 12h. Ne vous inquiétez pas, je sais ce que c’est qu’une nuit hachée par 12 réveils. Un virus ou un simple nez bouché peut vous envoyer directement en enfer. Oui chez moi, le manque de sommeil se traduit par une sorte de gueule de bois et cette impression de me balader avec un parpaing sur les épaules.

Le cododo m’a permis de ne pas vivre ça quotidiennement.

Le cododo c’est ce qui fait que je ne suis pas en plein burn out, c’est aussi ce qui me permet de garder mon calme dans certaines situations où mon “moi” fatigué aurait déjà craqué. Je ne prône pas le cododo mais quand c’est la seule solution pour pouvoir sortir la tête du guidon alors il ne faut pas hésiter.

Nos enfants ne dormiront pas avec nous pour toujours et on tente régulièrement de les expulser dans leur lit. Parfois avec réussite, parfois non.

Pour ceux qui pensent qu’on perd l’intimité de notre couple c’est qu’ils n’ont pas d’imagination. Pas besoin d’un lit pour être intime! Et puis, ce sont souvent des couples sans enfants qui font cette remarque alors je ne leur en veux pas. Ils ne peuvent pas comprendre.

Un jour, peut être qu’ils seront dans la même galère et il sauront à quel point dormir est la chose la plus importante, bien avant les chaudes parties de jambes en l’air.

Et vous? Qu’est ce que vous pensez du cododo?

%d blogueurs aiment cette page :